art_4

Une propriété ancienne

Située à Saint-Martin Lacaussade en Gironde, les Vignobles du Château Peyreyre sont longés par l'Antique Voie Romaine, la Belli Via de Bordeaux à Saintes, qui deviendra la Route de Saint Jacques de Compostelle. De là à penser qu'il y a de la vigne depuis l'Antiquité, il n'y a qu'un pas à franchir, ce que nous n'osons pas faire, même si certains textes anciens, et ceux du poète Ausone en particulier, le laisse sous-entendre.
La maison et ses dépendances datent de 1762. Au début du XIXème siècle, c'est un négociant bordelais, Duclos, qui est propriétaire du domaine, qui sera repris par la famille Peyreyre, qui agrandira et rénovera les bâtiments en 1851. A noter que cette famille constituera alors une des premières sociétés agricoles, au sens juridique, pour une gestion très moderne pour l'époque.
La dernière propriétaire issue de cette famille n'ayant pas d'héritier, c'est la famille Trinque qui pu acquérir le domaine. En 1971, Michel Trinque succédera à son père Théo. Il continuera à agrandir la propriété, qui deviendra la Sarl Vignobles Trinque, dont la fille Isabelle prendra la gestion en 2006.


galerie_2

Les Bâtiments

img Face sudimg Le Pigeonnier
art_8

Les Vignes

Un paysage typique des Côtes de Blaye

VignobleTypique
VignobleTypique

La propriété s'étend sur une trentaine d'hectares. La vigne la plus jeune a plus de dix ans, la plus ancienne plus de cinquante ans. Palissée à la manière bordelaise avec fils de relevage, la densité moyenne est de 5000 pieds par hectare.

Deux petites parcelles sont plantées en Sauvignon Blanc, cépage traditionnel du bordelais, qui permet au Château Peyreyre de produire un vin blanc sec très apprécié avec les fruits de mers ou les poissons.

Le reste de la surface est plantée à 60% avec du Merlot N, à 20% en Carbernet Sauvignon N, à 15% en Cabernets Franc N, le reste en Malbec N, ce qui constitue la palette typique des cépages du Bordelais.

La culture est traditionnelle avec un désherbage mécanique. Le sol est travaillé en surface. Les vignes sont palissées et rognées ce qui leur donne un aspect très "discipliné", aspect classique des vignes bordelaises.